Actuellement, le monde de l’exploitation forestière ne ménage ni les forêts ni les humains : coupes rases, remplacement de forêts feuillues par des résineux, sols détériorés, maintien de peuplements dans un stade immature, raréfaction des arbres âgés, pertes de savoir faire, financiarisation de la forêt.. Pour les usagers du bois, comment s’y retrouver dans cet univers complexe ?

Le label PEFC garantit le respect de la loi, sans interdire ni coupe rase ni pesticide. Il ne garantissent ni l’origine ni la sylviculture sur notre territoire. Dryade, et son partenaire le Réseau pour les Alternatives Forestières (RAF), comptent donc sur les circuits de proximité, où la transparence prime, pour amener une réelle éthique de la récolte.

Pour avancer sur ces questions, Dryade expérimente localement des circuits courts éthiques.

Pour en savoir plus sur les problématiques de la forêt, consulter la riche médiathèque du RAF : ici.

Sur les aspects éthique du bois, rrois reportages disponibles en ligne illustrent le contexte national actuel. Attention, ils peuvent remuer.

« PEFC, le label qui cache la forêt » explore le monde de la sylviculture (Télémillevaches) : à voir ici

« Razzia sur le bois : les promesses en kit des géants du meuble » (Cash investigation) : à voir ici

« Menace sur la forêt française », (Benoît Grimont) , qui enquête sur l’électricité « biomasse » estampillée verte et renouvelable :